Agathe IDALVIE

Peintre


 Peindre permet d’exhumer des mémoires inédites, de recréer des mondes et d’en défaire les fatalités.
Redonner des chances à la lumière contre les ombres, à l’ombre contre trop d’éclats, renégocier l’état du monde: se refaire le portrait .

 Dans l’arène de la toile se joue un mystère grave et léger. L’onction de l’huile et la vibration des couleurs célèbrent  l’ incarnation du présent .

 D’une toile à l’autre comme dans le blanc qui les sépare se trame l’essentiel : la reprise du chemin.
 

 Mon chemin ne ment.

Tresor Agathe Idalvie


Je peins : je voile, je dévoile.
La toile accueille tous les possibles pour les revisiter, pourfendre les certitudes, les appartenances, passer du figement à la vie, encore, encore. 
- Des visages, des paysages, des formes abstraites, des écritures et des silences : tout est bienvenu pour participer à la refonte du monde. Processus alchimique grave et réjouissant.

Habiter la toile
c’est communiquer avec le monde,
veiller à son état .
Le revivifier.

- - - - - - - - - - - - - - - - - V - - - - - - - - - - - - - - - - -
Actualité : " PROCESS. Trois fois Deux "
 
"PROCESS. 3 fois 2" est une séquence de six grandes toiles (format F 50, 89 / 116 cm).
Procession de figures , dont la suite accentue le Processus à l'oeuvre dans la création.
Alternance, dans chaque diptyque, de stabilisation et de remise en mouvement,
rejouant sur un mode symbolique  le travail antérieur " BASES" /  "ESPACEMENTS". 

 
 
Voir les autres oeuvres...
 
 
Remonter en haut de la page